X
PARTAGER UN LIEN
* Champs obligatoires
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Le message doit avoir un maximum de 400 caractères.

1763 : Proclamation royale

Les tensions entre les Britanniques et les Français culminent avec la Guerre de Sept Ans (1756-1763).

En Amérique du Nord, les Français et leurs alliés canadiens et amérindiens s’emparent de plusieurs forts britanniques.

Le vent tourne après 1758, lorsque les Britanniques prennent tour à tour Louisbourg, Québec et Montréal. Pendant 3 ans, un gouvernement militaire gère les anciennes  colonies françaises.

En 1763, le Traité de Paris officialise le passage de la Nouvelle-France aux mains de la Grande-Bretagne1.

La Proclamation royale, adoptée le 7 octobre 1763 par le gouvernement britannique, définit le cadre administratif et juridique des nouvelles colonies cédées à la Grande-Bretagne en vertu du Traité de Paris : c’est-à-dire le Québec, la Floride Orientale, la Floride Occidentale et la Grenade.

Les frontières de la Province de Québec sont limitées aux terres colonisées de la vallée du Saint-Laurent et de la rive nord de la baie des Chaleurs. Les autres territoires de l’Amérique du Nord sont réservés aux Amérindiens. Ces derniers considèrent pendant longtemps la Proclamation royale comme un texte fondateur leur garantissant des droits territoriaux.

La toile La prise de Québec.

1 Encyclopédie canadienne, « Guerre de Sept Ans », http://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/ 

 

X
AJOUTÉ !