X
PARTAGER UN LIEN
* Champs obligatoires
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Le message doit avoir un maximum de 400 caractères.

Aux urnes, citoyennes !

75e anniversaire du droit de vote et d'éligibilité des Québécoises

Deux suffragettes en 1929.

En avril 1940, Marie Gérin-Lajoie, Idola Saint-Jean et Thérèse Casgrain voient le Parlement du Québec accorder le droit de vote et d’éligibilité aux Québécoises. La genèse de cette action féministe s’observe dès le XIXe siècle. Ailleurs dans le monde, d’autres pionnières s’engagent pour obtenir des droits égaux à ceux des hommes. En Grande-Bretagne notamment, une organisation est créée en 1903 pour revendiquer le droit de vote des femmes : la Women’s Social and Political Union. Les militantes de cette association, les « suffragettes », utilisent alors des moyens d’action très flamboyants.

 

La longue marche des femmes vers les droits politiques

En 1918, les Canadiennes obtiennent le droit de vote aux élections fédérales.

Au cours des années 1920 et 1930, le mouvement suffragiste s’organise au Québec. Année après année, des délégations de femmes se rendent au Parlement pour assister à la présentation de projets de loi pour le suffrage féminin. À 13 reprises, le projet de loi est rejeté par les élus.

Il faut attendre 1940 pour qu’Adélard Godbout fasse adopter le projet de loi accordant le droit de vote et d’éligibilité aux femmes du Québec. En 1944, les Québécoises votent pour la première fois aux élections générales, mais aucune femme ne se présente.

On compte trois candidates aux élections générales de 1952, sept en 1956, et aucune en 1960. Aucune d’elles n’est élue.

Enfin, Marie-Claire Kirkland est élue à l’occasion d’une élection partielle dans la circonscription de Jacques-Cartier, le 14 décembre1961. Elle devient la première femme de l’histoire à siéger à l’Assemblée législative du Québec.

Article sur l'obtention du droit de vote des femmesPortrait de Joseph-Adélard Godbout.Bulletin de vote.Article sur l'élection de Marie-Claire Kirkland

Les pionnières: ce qu'elles ont dit...

Si les femmes ont aujourd’hui les mêmes droits politiques que les hommes au Québec, elles les ont acquis au prix de nombreuses luttes tout au long d’un parcours difficile. C’est notamment grâce à l’action de 4 femmes d’exception qui, chacune à leur manière, n’ont cessé de réclamer davantage de droits politiques pour les femmes que ceux-ci ont été reconnus.

Il s’agit de Marie Lacoste Gérin-Lajoie, d'Idola Saint-Jean, de Thérèse Casgrain et de Marie-Claire Kirkland, figures emblématiques de la lutte des femmes pour toutes les Québécoises.

Marie Lacoste-Gérin-Lajoie.

Marie Gérin-Lajoie (1867-1945)

« Nous étions un tel objet de scandale, en certains milieux, que sans la sympathie que nous témoignaient l’évêque et quelques membres du clergé, nous aurions été mises au ban de la société. »

- 1908

 

En savoir plus sur cette pionnière

 

Thérèse Casgrain.

Thérèse Casgrain (1896-1981)

« Notre véritable travail ne fait que commencer. Le vote est un moyen et pas une fin. »

- 1939

 

En savoir plus sur cette pionnière

Idola Saint-Jean.

Idola Saint-Jean (1880-1945)

« Étant soumises aux mêmes obligations que les hommes, il n’est que juste que nous possédions les mêmes privilèges. “ Pas d’impôt sans représentation ” est un adage basé sur la justice.»

- 1939

 

En savoir plus sur cette pionnière

Portrait de Marie-Claire Kirkland.

Marie-Claire Kirkland (1924-2016)

« Pareilles réformes tiendraient dans le respect de nos conceptions traditionnelles, à rendre à la femme mariée la situation qui lui revient, à savoir celle d’une véritable collaboratrice de son mari, tant sur le plan spirituel que sur le plan économique, associée à part entière dans la famille, cellule sociale par excellence. »  

- 1962

 

En savoir plus sur cette pionnière

L'élection de Marie-Claire Kirkland: le début de la présence féminine au Parlement

Le 14 décembre 1961, Marie-Claire Kirkland devient la première femme à siéger à l’Assemblée législative du Québec.

Même si la loi lui permet d’être députée, le Code civil lui interdit de signer un bail afin de séjourner à Québec pendant la session parlementaire. En 1961, les Québécoises sont encore subordonnées à leur mari ou à leur père, et seuls ces derniers sont habilités à signer les documents légaux.

C’est pourquoi Kirkland présente, en 1964, la Loi sur la capacité juridique de la femme mariée que la Chambre adopte à l’unanimité. Les femmes mariées peuvent dorénavant signer des contrats, avoir un compte de banque à leur nom et exercer une profession sans l'autorisation de leur mari.

Graphique représentant l'évolution de la représentation féminine depuis 1961
Graphique sur la représentation féminine dans les cabinets ministériels

Le passé en images

Des photographies pour se souvenir

Album photo
Femmes reléguées aux tribunes.

Pendant longtemps, les femmes ont été considérées comme de simples spectatrices de la vie politique. C'est grâce à l'action des suffragettes et de leurs sympathisants — autant des hommes que des femmes — que des gains politiques sont réalisés.

Dès le milieu du 20e siècle, les femmes sont nombreuses à se prévaloir de ces droits acquis au prix de longues luttes.

Des caricatures pour réfléchir

Album photo
Caricature sur le droit de vote des femmes.

Les débats entourant le droit de vote et d’éligibilité des femmes ont fait couler beaucoup d’encre dans la presse écrite. Des caricaturistes s’en donnent également à cœur joie en dépeignant les discussions se tenant dans les foyers et sur la place publique…

Députées d'hier et d'aujourd'hui: mêmes combats ?

Deux générations, un dialogue

Pour souligner le 75e anniversaire du droit de vote et d'éligibilité des Québécoises, l'Assemblée nationale a pris l'initiative de préparer un documentaire sur l'évolution de l'expérience des femmes en politique. Deux générations de députées sont réunies dans un dialogue où celles actuellement en poste commentent les témoignages d'anciennes élues quant à la place des femmes au Parlement et sur la réalité de celles qui s'engagent dans la vie politique.     

L'acquision du suffrage féminin dans le monde

Un peu de géographie...

L'obtention du droit de vote et d’éligibilité pour les Québécoises s'inscrit dans un mouvement international, amorcé notamment par le mouvement des suffragettes en Grande-Bretagne. Prenant naissance à la fin du 19e siècle, le mouvement gagne en ampleur tout au long du 20e siècle.

L'Assemblée nationale et le devoir de mémoire

Un monument en hommage aux femmes en politique

C’est pour rappeler la dureté des luttes menées par ces pionnières et par les femmes en général  que l’Assemblée nationale a autorisé la création du Monument en hommage aux femmes en politique. Cette œuvre de Jules Lasalle a été inaugurée par Pauline Marois, première femme de l’histoire du Québec à exercer la fonction de première ministre. Cet événement a de plus coïncidé avec le 50e anniversaire de l’élection de Marie-Claire Kirkland. 

Situé du côté sud de l’hôtel du Parlement sur les parterres de l’Assemblée nationale, le Monument en hommage aux femmes en politique s’offre au regard des Québécois et touristes qui parcourent la Grande Allée, l’une des artères les plus fréquentées de la ville de Québec.

Quel visage donner à un monument qui doit symboliser la lutte de milliers de femmes? Quels personnages choisir? Sur quels critères? Doit-on créer un monument avec un ou plusieurs personnages ou se diriger vers l’art abstrait?

Une exposition : « Aux urnes, citoyennes! »

Cette exposition retrace la longue marche des femmes vers les droits politiques à l’aide de documents d’archives inédits, notamment des bulletins de vote, des bulletins de présentation et des affiches électorales.

Vous découvrirez, entre autres, les pionnières du mouvement des suffragettes qui, en faisant valoir leurs droits, ont pavé la voie aux femmes d’aujourd’hui. Elles ont façonné l’histoire politique du Québec.

Visiter l'exposition virtuelle

Affiche de l'exposition sur le 75e anniversaire du droit de vote des femmes.
X
AJOUTÉ !